top of page

Quelles sont les conditions pour avoir droit à un VSL et transport sanitaire ?

Conditions pour avoir droit à un bon de transport

Pour bénéficier d'un bon de transport, plusieurs critères doivent être remplis. Voici les principales situations dans lesquelles un bon de transport peut être délivré :


1. Hospitalisation ambulatoire, partielle ou totale

Les patients nécessitant une hospitalisation ambulatoire, partielle ou totale, c'est-à-dire ceux qui doivent se rendre à l'hôpital pour une consultation, un traitement ou une intervention chirurgicale, peuvent avoir droit à un bon de transport pour couvrir les frais de déplacement.

2. Examen ou traitement pour une affection de longue durée


Les patients atteints d'une affection de longue durée nécessitant des examens ou des traitements réguliers peuvent bénéficier d'un bon de transport pour faciliter leurs déplacements vers les établissements de santé.

3. Maladie professionnelle ou accident du travail


Les personnes souffrant d'une maladie professionnelle ou ayant été victimes d'un accident du travail peuvent recevoir un bon de transport pour se rendre aux consultations médicales ou aux séances de rééducation nécessaires à leur rétablissement.


4. Consultation médicale pour un enfant ou un adolescent

Les parents ou tuteurs accompagnant un enfant ou un adolescent à des consultations médicales dans un centre médico-psycho-pédagogique ou dans un centre d'action médico-sociale peuvent obtenir un bon de transport pour couvrir les frais de déplacement.


5. Traitement médical impliquant plusieurs transports sur une période donnée

Les patients suivant un traitement médical nécessitant plus de quatre déplacements d'au moins 50 km sur une durée de deux mois peuvent être éligibles à un bon de transport pour alléger le fardeau financier lié à ces déplacements fréquents.


6. Contrôle réglementaire

Les personnes convoquées pour un contrôle médical réglementaire ou pour la fourniture d'un équipement médical agréé peuvent recevoir un bon de transport pour se rendre à leur rendez-vous.


7. Nécessité d'une surveillance ou d'être allongé durant le transport sanitaire

Les patients nécessitant une surveillance médicale continue pendant le transport ou ceux qui doivent être allongés en raison de leur état de santé peuvent obtenir un bon de transport pour assurer leur confort et leur sécurité pendant le déplacement.


8. Etablissement situé à plus de 150 km du domicile

Les patients se rendant dans un établissement de santé situé à plus de 150 km de leur domicile peuvent bénéficier d'un bon de transport pour couvrir les frais de déplacement liés à cette distance importante.


VSL, taxi-ambulance, quels sont les transports remboursés ?

En ce qui concerne les types de transports remboursés, les patients peuvent avoir le choix entre plusieurs options, notamment les VSL (Véhicules Sanitaires Légers) et les taxi-ambulances. Ces deux modes de transport peuvent être pris en charge par l'assurance maladie sous certaines conditions.

Les VSL sont souvent utilisés pour les déplacements non urgents de patients nécessitant une assistance médicale pendant le trajet. Ils offrent un moyen de transport confortable et sécurisé, notamment pour les patients nécessitant une surveillance médicale mais dont l'état de santé ne nécessite pas une ambulance.

Quant aux taxi-ambulances, ils sont généralement utilisés pour les déplacements plus urgents ou pour les patients nécessitant une assistance médicale plus intensive pendant le trajet. Ils sont équipés de matériel médical et de personnel formé pour répondre aux besoins des patients pendant le transport.


Qui doit fournir un bon de transport sanitaire ?

Lorsqu'une personne a besoin de se rendre à un centre de soin ou à un hôpital et qu'elle fait appel à un prestataire de transport tel qu'une ambulance ou un taxi conventionné, elle peut avoir droit à un bon de transport pour couvrir les frais de déplacement. Cependant, la responsabilité de fournir ce bon de transport et de le faire parvenir à l'assurance maladie varie en fonction des circonstances.


Rédaction et transmission du bon de transport

Le bon de transport est généralement rédigé par le médecin traitant ou le spécialiste qui recommande le déplacement du patient vers un établissement de santé. Une fois rédigé, le bon est remis au patient, qui doit ensuite le présenter au chauffeur du véhicule médical lors de son transport.


Transmission à l'assurance maladie

Après le transport, c'est à l'entreprise de transport médical de transmettre la prescription à l'assurance maladie pour demander le remboursement des frais de déplacement. Cette étape est essentielle pour que les frais soient pris en charge par l'assurance maladie et que le patient n'ait pas à les payer lui-même.


Cas où le patient doit régler les frais de déplacement

Dans certains cas, notamment lorsque l'entreprise de transport médical demande au patient de régler les frais de déplacement directement, il revient alors au patient d'envoyer le bon de transport à l'assurance maladie pour demander le remboursement. Cette situation peut survenir lorsque l'entreprise de transport ne peut pas ou ne souhaite pas gérer le processus de remboursement avec l'assurance maladie.


Prescription médicale

Tout d'abord, le patient doit être en possession d'une prescription médicale délivrée par un médecin. Cette prescription indique la nécessité du recours à un VSL pour assurer le transport médical du patient.



Transport sanitaire pour les patients nécessitant une hospitalisation ambulatoire, partielle ou totale, c'est-à-dire ceux qui doivent se rendre à l'hôpital pour une consultation,
Transoport sanitaire en taxi conventionné

****************************


Besoin d'un taxi VSL sur Strasbourg, L'Alsace ou le Grand-Est, optez pour un service de qualité et une approche humaine et empathique.

LK TAXI :

07.62.62.79.62

24h/24 ----------7/7J



0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page